Et si on parlait du Biais

Et si on parlait de la pose du biais ?

En couture, il n’y a rien de mieux que le biais pour avoir des finitions impeccables.

Cette petite bande de tissu, que l’on appelle “le biais” et moi, on peut dire que c’est une drôle d’aventure.

Elle a commencé, il y a déjà longtemps et continue clairement encore, aujourd’hui.
Je crois bien avoir tout lu sur le sujet, vu également toutes les vidéos qui en détaillaient la confection et la pose.
En toute logique, je devrais donc pouvoir dire que c’est « finger in the noze », que je connais tout sur le bout des doigts et que pour moi, le biais n’a plus de secret.
Mais en fait….

Que Nenni ! Je persiste à garder cette impression de ne pas en avoir fait le tour.


Il faut dire que les méthodes de pose sont très nombreuses, qu’elles sont fonction du tissu et/ou de l’ouvrage que l’on souhaite réaliser et que de surcroît, chacun et chacune le fait un peu à sa sauce.

Au final, rien n’est jamais très clair et on s’enlise dans des pratiques fastidieuses qui déçoivent.

Ma quête de la meilleure formation sur le sujet

m’a conduite sur pas mal de sites différents et plus particulièrement sur des blogs de couturières amatrices ou semi-pro qui annonçaient avoir LA technique, l’évidente, l’incontournable, celle que l’on doit ABSOLUMENT utiliser !
En bonne élève, je suivais les conseils à la lettre, pestant, enrageant, m’arrachant les cheveux, tant le résultat était loin d’être à la hauteur de ce que j’attendais…

Je me suis longtemps dit que ça venait de moi, que je devais mal m’y prendre et que ces couturières blogueuses étaient sacrément douées !

J’ai donc relu, re-relu, regardé à nouveau les vidéos, ne comprenant pas vraiment ce que je ne faisais pas comme il faut, jusqu’à ce que je m’aperçoive que ces formidables couturières expertes ne montraient pas l’envers du travail ou alors très furtivement…

Mais que cachait donc cet envers ???

Car, en fait, mon soucis était là, sur cet envers qui n’était jamais aussi net que l’endroit.

Le biais était mal réparti en largeur. La couture partait soit trop à l’interieur, soit trop à l’extérieur… Enfin bref, c’était loin d’être un travail propre et précis.

Quelque peu dépitée, la pose du biais était devenue l’étape stressante de mes réalisations, limite à me hanter étant donné que je n’arrivais pas à comprendre ce qui clochait.

En creusant un peu,

plus particulièrement avec un joli pause sur image des videos tuto, j’ai découvert que l’envers des ouvrages de ces supers couturières de « Cousettes » était bien loin d’être parfait et était même parfois bien pire que le mien….

Bah oui! Parcequ’en réalité, malgré tout ce que l’on vous annonce, la pose du biais n’est absolument pas une opération facile !
Elle demande non seulement beaucoup de technique, mais également de la minutie et de l’habileté. Il faut un vrai temps d’apprentissage avant d’arriver à quelque chose de probant.

Mug Rugs Biais

Aussi, pour vous aider à mieux comprendre, pour vous aider à mieux apprendre, vous trouverez dans “les Tutos Couture” , différents articles qui non seulement en parlent mais et surtout, vous expliquent les méthodes qui feront de vous des vraies pros de la pose du biais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *